Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Haïku, haïku, haïku

Régulièrement j'y écris mes haïku moi je ne mets pas de"s" à haïku: en japonais il n'y a pas de pluriel.

De ciel et de terre.

De ciel et de terre.
De ciel et de terre.
De ciel et de terre.
De ciel et de terre.
De ciel et de terre.
De ciel et de terre.
De ciel et de terre.
De ciel et de terre.
De ciel et de terre.
De ciel et de terre.
De ciel et de terre.
De ciel et de terre.

A peine de chaleur et de lumière , et là, voilà que tout s'organise et tout se met en  branle pour notre emmerveillement chaque année tout neuf.

Pour un spectacle bien plus beau que celui de l'an passé. Et pour celà , il suffit d'un peu de terre , d'eau et de lumière, la terre c'est un mystère , on ne voit rien mais la lumière et l'eau , c'est le ciel et là, chaque jour, on le voit bien, tout change, même si ça reste quand même aussi un mystère

 

le vent furieux

tance, arbres, fleurs, nuages

défait le printemps

 

 

l'air glacé

vibre à peine, un merle

appelle le soleil

 

 

jardin en désordre

un petit papillon bleu

y vole en paix

 

 

première fleurs

ouvrir la fenêtre, trés grand

regarder le poirier

 

 

belle constellation

le magniolia enchante

qu'un seul haïku

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article